Mardi 16 Avril 2019

Global Personal Partner: nouveau directeur régional

Raphael Schmid.png

En début d’année, Raphael Schmid a été nommé directeur commercial de Global Personal Partner (GPP) pour la région de Zurich et Suisse orientale. Sa mission: poursuivre le développement des activités du groupe dans cette zone en plein boum, et où sont implantées sept des dix-huit agences GPP dont il a désormais la responsabilité en plus de celle de deux Business Units, dédiées l’une aux cadres (Global Kader Personal) et l’autre au secteur médical (Global Medical).

Raphael Schmid, vous êtes le nouveau directeur commercial de GPP pour Zurich et la Suisse orientale. Quel bilan tirez-vous à l’issue de vos 100 premiers jours?

Je suis d’abord ravi d’avoir intégré les rangs de GPP, dont les activités ont continué de se développer au cours du premier trimestre, et qui dispose à travers Interiman Group d’un réseau de succursales national qui nous rend particulièrement compétitifs. A titre personnel, je suis ensuite heureux à l’idée de pouvoir désormais contribuer à l’essor du groupe. Dans la région placée sous ma responsabilité, l’objectif est triple: premièrement, renforcer nos équipes, en particulier en Suisse orientale; deuxièmement, consolider et optimiser les structures actuelles; troisièmement, étoffer notre portefeuille clients et nous rapprocher encore davantage de nos partenaires, qu’il s’agisse des entreprises ou des candidats. Dans cette optique, je bénéficie du savoir-faire et des outils développés depuis 1997 par GPP, ainsi que des compétences et du professionnalisme des 25 collaborateurs travaillant dans les sept succursales et les deux Business Units que je supervise.

Quels sont vos atouts dans la position que vous occupez?

Il est toujours difficile d’en parler soi-même, mais je dirais que je nourris une véritable passion pour la vente en général, et le contact avec la clientèle en particulier. Tout au long de ma vie professionnelle, j’ai eu la chance de rendre visite à plus de 12'000 entreprises et ces rencontres m’ont permis de comprendre une chose: je vis et je m’épanouis à travers la vente, c’est pour moi comme une seconde nature. Par ailleurs, je dirais que cette inclination pour les contacts personnels va de pair avec un intérêt marqué pour la gestion et la mise en place de structures adaptées à un groupe de notre envergure.

Est-ce lié à votre cursus?

Sans doute. Après avoir fréquenté l’école suisse à São Paulo, au Brésil, je suis entré en 2002 à l’Université de St-Gall où j’ai étudié l’économie. Par la suite, j’ai été partenaire au sein d’une agence de marketing dont les activités étaient centrées sur le golf, et pour laquelle j’ai travaillé au cours de ces dix dernières années. Cette expérience a été particulièrement formatrice, dans le sens où nous avons démarré en tant que start-up en 2009 et que nous sommes parvenus à élever l’agence au rang d’opérateur d’envergure sur les marchés suisse, allemand et autrichien.

Comment se sont passés vos débuts chez GPP?

GPP a été pendant plusieurs années un client important de l’agence en question. Au moment où j’ai souhaité me lancer un nouveau défi, je me suis souvenu des appels du pied que Roman Cornu, fondateur de GPP, m’avait fait à plusieurs reprises au fil des ans, raison pour laquelle je n’ai eu aucune hésitation lorsqu’il s’est agi de donner une nouvelle orientation à ma carrière professionnelle.

Quels sont vos objectifs d’ici à la fin de l’année?

Le premier est clairement de renforcer notre implantation en Suisse orientale, notamment à travers l’engagement de nouveaux conseillers spécialisés dans des segments tels que la technique, l’industrie, la construction, le tertiaire, l’IT ou encore le placement de cadres ou dirigeants, pour lesquels il y a actuellement quelque 10'000 places vacantes dans la région. Le second est de nous positionner de manière plus forte vis-à-vis des PME, qui, j’en suis convaincu, recèlent un grand potentiel de croissance.

Comment décririez-vous la situation économique en Suisse alémanique?

Réjouissante, tout comme l’est celle de la Suisse en général. Au cours de l’an dernier, le groupe a enregistré un chiffre d’affaires record sur l’ensemble du territoire et réalisé une performance supérieure à celle du marché. De plus, avec un total de quelque 78'000 places vacantes en Suisse, les opportunités sont nombreuses pour notre enseigne qui ambitionne de poursuivre son développement et renforcer sa position sur le marché.

#Arobase