Mercredi 14 Août 2019

ISO 45001: santé et sécurité au travail

Sabrina Tinguely 3_1.jpg

Après la double certification ISO 9001 et ISO 14001 obtenue en février 2017, Interiman Group franchit une nouvelle étape. Depuis juin, le leader romand du placement fixe et temporaire se conforme en effet aux exigences de la norme ISO 45001, visant à améliorer la sécurité des collaborateurs et réduire les risques sur le lieu de travail. Sabrina Tinguely, responsable administrative et responsable Qualité du projet ISO, explique les dessous de cette certification qui concerne aussi bien les internes que les intérimaires.

7600 c’est le nombre de personnes qui, chaque jour sur la planète, perdent la vie à la suite d’un accident de travail ou d’une maladie professionnelle. Le chiffre, alarmant, émane de l’Organisation internationale de normalisation (ISO) et en dit long sur la nécessité pour les entreprises d’adopter les mesures adéquates pour améliorer la sécurité des travailleurs. Beaucoup d’entre elles prennent certes leurs responsabilités, mais toutes ne vont pas jusqu’à se conformer aux exigences de la norme ISO 45001, qui cible tout particulièrement la santé et la sécurité au travail.

Des standards élevés chez Interiman Group

Après s’être penché sur la qualité de ses services (ISO 9001) et la pertinence de son management environnemental (ISO 14001), Interiman Group vient de décrocher la certification ISO 45001 à l’issue d’un audit conduit le printemps dernier dans toutes ses succursales romandes. Chargée du projet ISO au sein du groupe où elle occupe le poste de responsable administrative, Sabrina Tinguely s’est occupée du processus de certification, dont les principaux bénéficiaires sont les collaborateurs et le personnel intérimaire, ce qui n’est toutefois pas une nouveauté en soi: «De tout temps, nous avons œuvré pour la santé et la sécurité des travailleurs, notamment dans le secteur du bâtiment, pour lequel nous disposons à l’interne d’un chargé de sécurité et réalisons des films didactiques pour rendre attentif aux risques inhérents à tout chantier. Grâce à la norme ISO 45001, nous sommes cependant allés encore plus loin, passant au crible l’ensemble de nos process et de nos succursales, afin de nous assurer de leur conformité.»

Comme c’est le cas avec les certifications précédentes, la norme ISO 45001 fera désormais l’objet d’un audit annuel qui, à l’instar des autres, sera conduit par celle qui est entrée dans le groupe il y a 16 ans, et qui, l’ayant vu se développer jusqu’à occuper la place qui est la sienne, en connaît toutes les particularités. Cette connaissance intime de l’outil de production, doublée de l’expérience acquise avec les autres normes qu’elle supervise, fait d’elle la meilleure personne pour maintenir les standards élevés que Interiman Group s’est fixés sous l’impulsion de sa direction. «Le travail est d’autant plus intéressant qu’il peut exister parfois des contradictions entre les différentes normes – notamment entre celle veillant à la santé et à la sécurité des collaborateurs et celle guidant notre management environnemental –, et qu’il faut ensuite trouver les moyens de concilier les différentes exigences. La tâche est passionnante.»

Par ailleurs, Interiman Group a déjà mis en place et continuera de promouvoir des mesures en faveur de la prévention des risques psychosociaux, aussi bien à l’interne que pour les employés temporaires. «La question est particulièrement importante pour ces derniers, car ils ne connaissent pas l’entreprise dans laquelle ils vont travailler. Cet accompagnement prend aussi toute son importance lorsqu’il s’agit de leur expliquer les risques de l’activité et les particularités de nos clients, afin qu’ils puissent s’intégrer rapidement dans leur équipe.»

Renforcer la crédibilité et fidéliser les équipes

Si la limitation des risques est l’un des axes majeurs de la nouvelle certification, cette dernière ne se limite toutefois pas au volet sécuritaire. Interiman Group accorde, il est vrai, une grande importance à la convivialité du lieu de travail, et aux conditions dans lesquelles les collaborateurs remplissent leurs missions. «Chaque responsable de succursale est libre de mettre en place les mesures qui lui semblent répondre à une attente. Chez certains, c’est l’organisation d’une séance gratuite de yoga durant la pause de midi. Pour d’autres, c’est la venue dans l’agence d’une masseuse pour détendre le trapèze et la nuque qui souffrent des longues heures passées devant l’écran», poursuit Sabrina Tinguely.

Au-delà de ces initiatives propres à chaque succursale, Interiman Group veille aussi à créer des conditions de travail optimales pour l’ensemble de ses équipes. Ainsi, le congé paternité, limité à un jour dans la législation actuelle, est d’une durée d’une semaine pour tous les employés du groupe. «Dans le même esprit, chaque collaborateur sait que la direction est à l’écoute et toujours ouverte à la discussion. Cette particularité nous permet, au même titre que les différentes certifications ISO, de renforcer notre crédibilité vis-à-vis de nos partenaires et de fidéliser nos équipes», conclut la responsable Qualité.

#Arobase